Expositions collectives et individuelles _ Installations

Résidence au Malévoz quartier culturel, Monthey, Suisse Octobre 2020

MANIFESTE NATUREL pièce chorégraphique

2ème étape de travail

Rozenn Dubreuil, danseuse
Emmanuelle Briat, artiste visuelle, land artiste :Scénographie végétale, costume, bande son 
Manifeste Naturel, pièce chorégraphique
Lors de notre résidence d’octobre au Malévoz quartier culturel à Monthey (Suisse), nous avons pu explorer et expérimenter de nouvelles approches sur le projet de Manifeste naturel.
Nous avons réfléchi sur le lien qui nous lie à la nature, au végétal, à l’origine de l’humain, plus proche des éléments et essayé de nous mettre à la place de la nature qui tenterait un dialogue avec les humains.
Ce Manifeste exprime son désarroi, sa colère, face à notre comportement.
Une restitution a été donnée lundi 13 octobre 2020 au Malévoz quartier culturel.

L’Art est dans la ville, Dinan (22) Septembre 2020

« Maison Chantante » Hauteur 6m, Longueur 5,5m Bambous, phormiums Maison déformée, allongée, comme aspirée par le vent, par l’oeil d’un cyclone.
Je désire mettre en avant la puissance des éléments, de la nature, la nécessité de développer des techniques de construction adaptées aux changements climatiques en respectant un cahier des charges durable.
S’inspirer de la nature 🌱 

« Mobile de Séquoia« 

Hauteur 1,5 mètres, Largeur 1,2 mètres Saule, noisetier, phormium, coquillages

« Les cahuttes », Ville Fertile, Vincennes

1er et 2 aout 2020                                                                                                       Réalisation d’une oeuvre collective représentant des cahuttes imbriquées dans le cadre des jardins ouverts 2020 à la ferme urbaine « Ville fertile » du jardin d’agronomie tropicale de Vincennes.

Festival des 5 saisons, Chaudefontaine, Belgique

Vidéo Festival des 5 Saisons, Chaudfontaine, Belgique 

Création de 3 oeuvres land art vivantes et pérennes. Résidence de création Juin 2020

« Les Isostatiques » C’est une structure où le principe fondamental de la dynamique suffit à déterminer toutes les contraintes d’un mécanisme.
Les pièces — éléments de mécanismes ou de structures — sont soumises à des sollicitations : efforts extérieurs, vibrations, dilatation. Cette installation est un jeu d’arches plus ou moins obliques réalisées à partir de saules vivants.
Ces arches sont isostatiques et le public peut les traverser, une déambulation sera possible.

Mobilier minéral et végétal : « Les bancs » L’idée est de créer des assises de formes modulaires végétales et minérales qui se répondent, comme des causeuses.
Ces bancs permettent aux promeneurs de s’arrêter, d’échanger et de se reposer.
Les matériaux sont entièrement naturels et minéraux. Le mobilier est réalisé avec des pavés ou pierres, de la terre et de la paille dans les interstices et des plantes (ici des sédums qui sont très résistants et nécessitent peu d’entretien)
La terre et la paille forment un joint pérenne comme du torchis utilisé depuis des centaines d’années dans de multiples cultures. 

« Cahutte II » cabane en saule vivant

21 Septembre – 20 octobre 2019, exposition au château d’Auvers sur Oise, en partenariat avec la biennale « Science de l’art »

Trois installations : « L’Arbre Coupé/Décalé », « Multiplication végétative » et « Impressions Naturelles »

Lien Exposition Emmanuelle Briat au Château d’Anvers sur Oise

Biennale « Science de l’art, Word Wide Web »

Les artistes 2019 – La science de l’art

Article Artais

 

« L’arbre Coupé/Décalé »

Cette installation est une invitation à contempler la nature à l’état naturel et façonnée par l’homme.
C’est une réflection sur l’arbre, l’utilisation que nous en faisons et le sort que nous lui réservons.
C’est aussi une mise en scène conceptuelle et décalée qui révèle la beauté, la majesté, la perfection et la sensibilité du végétal.
Des branches feront des arbres.
Le coeur de l’arbre peint en rouge, s’ouvre à nous et nous permet de le traverser.

Erables, ficelle, lianes de lierre                                                                                                           Hauteur 5m

 

« Multiplication végétative »

Les plantes sont fixes, elles ne peuvent se déplacer.
La démarche de ce projet a pour objectif de créer une réflexion sur la colonisation des végétaux.
Comment les plantes peuvent elles coloniser de nouveaux milieux, de nouveaux continents ?                                                                                                                                L’homme n’est pas toujours le responsable. La multiplication végétative est un processus autonome où les plantes se développent seules.
Les végétaux peuvent aussi développer de nouvelles capacités qui leur permettent de mieux d’adapter.
Enfin, le dérèglement climatique provoque aussi des mutations.

Matériaux :
Lianes, bois divers collectés in-situ, mousse, kokedamas, ficelle, fils métalliques.

Kokedamas : technique traditionnelle japonaise qui consiste à envelopper de mousse une plante.

« Impressions Naturelles »

C’est une expérience extraordinaire, une mise en scène végétale dans une nature imaginée.
Atmosphère mystérieuse. On se laisse surprendre par le chant des oiseaux, le parfum des sous bois .
C’est un voyage poétique, mes impressions végétales…

Matériaux :
Végétaux divers, mousse, charme, clématite sauvage
Projection végétale
Bande son : collectages de divers sons champêtres, poèmes de Catherine Urien sur le thème de l’arbre.

Photo 1 : copyright « The Gaze of a Parisienne »

Article « The gaze of a parisienne » octobre 2019

Article revue Artais – art contemporain

 

 

 « Sphère végétale »  à l’occasion de la « Promenade artistique de Molineuf » 

14-09-2019 au 22-09-2019

Sphère suspendue à une branche réalisée in situ                                                                               Le végétal dans le végétal, s’allonger dans un hamac, se fondre dans la végétation

Matériaux : saule, clématite sauvage, bambou, hamac, ficelle

Iridescences multiples » Quimper

 Juin à septembre 2019.

Article Ouest France, aout 2019

« Iridescences multiples » est une installation land art qui fait écho aux reflets des écorces de bambous et de la rivière « le Steir »Elle se compose de trois mobiles végétaux octaèdres comme des diamants, réalisés à partir de bois divers collectés sur place et d’écorces de bambous. Ils seront suspendus au dessus de la rivière. L’iridescence est une propriété optique que possèdent certains corps de décomposer la lumière en produisant à leur surface diverses couleurs du spectre lumineux. La surface nacrée des écorces de bambous répond à cette propriété.

 

 

« Le peuple de l’herbe », Morlaix    

29- 30 juin 2019

30 artistes (peintres, plasticiens, céramistes, poètes et comédiens) ont investi la rue des 100 Marches Femme de 1m75 en herbe et argile Fresque au sol Une vingtaine de personnages en herbe furent disséminés dans les interstices des murs des 100 Marches

« Efflorescences »
Land art aux Murs à pêches, Montreuil
Avril à Septembre 2019

Cette installation s’articule autour d’une quinzaine de sphères végétales irrégulières et déformées. C’est un épanouissement végétal, une manifestation ou une représentation physique de la nature avec une idée de générosité, d’abondance, de luxuriance. Les murs à pêches m’inspirent cette générosité et cette gourmandise.

 

 « Tissages poétiques » les Bains Douches, Pontivy (56)

30 mars au 21 avril 2019  Révéler la poésie du végétal, le modeler, le tisser Cheminement imaginatif vers des actions poétiques. Tissages végétaux naturels et manuels Installation, sculptures, photos Installation : Cinq modules en lierre, houx, bambou, phormium et herbe de la pampa Tissage de lierre Tipi tissé

« Japonisme » au Château de Tauzia, Gradignan. Octobre 2018.

« Tako »Lierre, bambou, ficelle Diamètre : 1m50 Hauteur : 4m.
« Kôtaku »Lierre, laurier du Portugal, feuilles de liquidambar, ficelle Diamètre : 80cmHauteur : 1m60

« K.Hutt »Lierre, écorce de bambou, ficelle                                                                              1m70-1m40.

« Végétale Lévitation »

Appel à projet Sporen Open/Sites, Ypres Belgique

Septembre 2018 Création d’art in-situ. Quinze anneaux de lierre, recouverts de mousse, suspendus par du fil transparent. Diamètre : 1m. L’objectif était de provoquer une surprise, un questionnement, en donnant l’impression que ces anneaux flottaient dans l’air. Jeu de légèreté, de transparance et de magie.

« Anneaux végétalisés »

Installation au « Vieux Château de Montbron » Charente, été 2018 Huit anneaux végétaux (noisetier, séquoia, laurier palme, bambou, ficelle) Hauteur : 3m, diamètre : 70cm. Travail sur la verticalité, les ombres d’anneaux entrelacés, faisant face aux murs imposants du château médiéval.

« Manifeste Naturel », pièce chorégraphique en association avec Rozenn Dubreuil, danseuse

Première étape de travail

Journées internationale des droits des femmes

Les sept « Dames Natures » investissent Fontainebleau à l’occasion des journées internationales des droits des femmes du 8 au 12 mars 2018. Sculptures végétales de 1m50 à 3m, réalisées en bois, mousse, liane, feuillage et fibre de palmier, installées sur les toits et les façades, dans les jardins et les cours de l’Hotel d’Albe, de l’Hotel de l’Aigle Noir, du théâtre de l’Ane Vert et de Century 21. article « The gaze of a parisienne »

« L’Arbre »

Galerie Le Croissant de Lune, Landerneau (29)

« L’Air Naturel »

Scénographie végétale, Le Champ de Foire Plabennec (29) Septembre/octobre 2017

Èté 2017, Loperhet « Duo »

Installation dans l’espace urbain, Appel à projet. Landivisiau (29) « Sphères végétales » avec hamac, Mars 2017

« Cubes & Co »,

Landerneau (29) Avril, mai, juin 2017

« Arts et chapelles »

Chapelle de Lokmazé, Le Drennec (29) Eté 2016 Installation, Land art et sculptures

« Land Art au Kergoat »

Manoir de Kergoat, Plouédern (29) 2012, 2013, 2014, 2015,« Les Araignées », »Chemin musical », »Sculpture d’écorces », »Femme », »Filtres à Air » Lien video land art au Kergoat

« Lettres Végétales »

Inauguration du Parc Urbain Landerneau(29) Commande publique 2014

« Fête de la pomme »

Landerneau,2014

fetedelapomme

« Ma cabane à poèmes »

Concours « Moi les mots », Parc de l’espace culturel Lucien Prigent, Landivisiau. 2015 cropped-img_5204.jpg Copyright adagp 2020